Quelles différences entre les labels « Rainforest Alliance Vérifié » et « Commerce Équitable » ?

Rainforest Alliance et Commerce Équitable (Fair Trade en anglais) sont toutes deux des organisations internationales vouées à améliorer la vie des agriculteurs et des ouvriers agricoles dans les pays en voie de développement. Le label « Rainforest Alliance Vérifié » (« Rainforest Alliance Certified™ » en anglais) peut se trouver sur une large variété de produits agricoles (café, cacao, banane, thé, agrumes... mais aussi fleurs et fougères) -- ainsi que sur le bois de construction, le papier et sur d'autres produits dérivés de la forêt. Le label « Commerce Équitable » (Fair Trade Certified™) apparaît sur un ensemble de marchandises agricoles comme le thé, le sucre, le café et la vanille. Bien que Rainforest Alliance et le Commerce Équitable partagent des missions et des objectifs similaires, les deux organisations ont des stratégies bien différentes.

Rainforest Alliance Certified Seal

Le Commerce Équitable est avant tout un système de commercialisation alternatif conçu pour donner aux petits producteurs, généralement à la merci de la fluctuation des prix, un prix fixe pour leurs produits. Au lieu de se concentrer sur la façon dont les produits sont commercialisés, la certification Rainforest Alliance -- attribuée aux exploitations agricoles qui respectent les normes strictes du SAN (Sustainable Agriculture Network -- Réseau d'Agriculture Durable) -- se concentre sur la façon dont les exploitations agricoles sont gérées. Les normes du SAN incluent tous les aspects du développement durable (social, environnemental et économique) et permettent aux agriculteurs d'acquérir les connaissances et les compétences nécessaires afin d'être à même de négocier leur production sur le marché international. Les exploitants agricoles engagés dans le programme de certification Rainforest Alliance apprennent à cultiver de manière intelligente, à augmenter leurs bénéfices aujourd'hui et à conserver les terres fertiles et les ressources naturelles dont leurs enfants dépendront demain.

Woman Harvesting Flowers

Les normes du SAN se concentrent de manière égale sur les trois piliers du développement durable, au lieu de se polariser sur un seul pilier (comme l'économique) au détriment des autres. Elles sont élaborées suivant l'idée que la durabilité environnementale, sociale et économique sont des cercles entrecroisés qui ne peuvent être séparés. Les normes du SAN incluent les critères environnementaux les plus détaillés actuellement, et couvrent tous les aspects de la durabilité environnementale. Elles incluent : la conservation du sol et des ressources hydriques, la protection de la faune, de la flore et des forêts, la planification et le contrôle, la gestion responsable des déchets, et l'interdiction des pesticides dangereux et des organismes génétiquement modifiés. De plus, les normes du SAN comprennent un ensemble de critères sur la protection des ouvriers identifiés par l'Organisation Internationale du Travail. Cela inclut le droit de se syndiquer, le respect des conditions d'hygiène et de sécurité au travail, l'obligation de percevoir au moins le salaire minimum national, le droit à un logement décent (incluant l'eau potable), l'accès aux soins médicaux pour les ouvriers et leurs familles, et l'accès à l'éducation gratuite pour leurs enfants. Les agriculteurs qui travaillent avec Rainforest Alliance apprennent également à augmenter la productivité et à contrôler les coûts, et produisent souvent des cultures de meilleure qualité pour une meilleure valeur marchande.

Fair Trade Seal

Rainforest Alliance travaille avec des exploitations agricoles de toute taille, des petites coopératives aux grandes plantations. En choisissant de collaborer avec les grandes plantations disposant d'une main d'œuvre importante, nous défendons les droits des plus pauvres, ceux qui ne possèdent pas de terres, comme les travailleurs saisonniers et les employés des grandes plantations. Nos normes aident à réduire la pauvreté, encouragent de meilleures méthodes à grande échelle et assurent la préservation de la biodiversité sur d'énormes andains de terre. Pour le café, le Commerce Équitable travaille uniquement avec des petits producteurs regroupés en coopératives. (Pour le thé, les bananes et les fleurs -- où les grandes propriétés sont plus communes -- le Commerce Équitable travaillent également avec des grandes exploitations agricoles. )

Nous pensons que les entreprises méritent une reconnaissance pour leurs engagements envers la protection de la nature, nous autorisons ainsi les entreprises qui utilisent au moins 30% de contenu certifié Rainforest Alliance à afficher le label sur leurs emballages. Trente pourcent de contenu certifié d'une marque multinationale peuvent avoir un énorme impact sur la nature et les hommes. De plus, en permettant 30% du contenu, nous offrons également un point d'entrée aux petites entreprises. Du fait de notre engagement pour plus de transparence, si un produit inclut moins de 90% de contenu certifié, la quantité de contenus certifiés doit être clairement indiquée sur l'emballage. D'autre part, même si nous autorisons 30% comme point d'entrée, nous travaillons en permanence avec les entreprises pour augmenter proportionnellement leurs quantités.

Pour plus d'information, vous pouvez lire un rapport indépendant de Consumers International qui compare divers programmes de certification du café. Consumer Report's Eco-Labels Center offre également une liste de labels indépendants de produits, incluant les labels « Rainforest Alliance Vérifié » (Rainforest Alliance Certified™ ) et « Commerce Équitable (Fair Trade Certified™).

Pour une évaluation plus complète, visualisez les normes du SAN et les normes du Commerce Équitable en parallèle.

Search form