Engagez votre entreprise ! Lutte Contre le Changement Climatique

Depuis la révolution industrielle, les concentrations croissantes de gaz à effet de serre dans l’atmosphère ont modifié le climat de la planète. Au milieu du XXIème siècle, neuf milliards de personnes vivront sur Terre, compromettant nos ressources naturelles et augmentant les émissions de gaz à effet de serre.

Bien que les effets du changement climatique puissent paraître abstraits, le dernier rapport du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat indique que nous sommes déjà en train de subir ses effets, parmi lesquels :

  • Des sécheresses plus rudes et plus longues ;
  • Une augmentation de l’activité des cyclones tropicaux et des températures de la surface des mers tropicales ;
  • Des saisons chaudes plus longues ;
  • Une augmentation des températures dans l’Arctique ;
  • La fonte des glaces de la mer Arctique.

Afin d’éviter des modifications profondes et irréversibles sur le climat, nous devons réduire nos émissions de 60 à 80% par rapport aux niveaux actuels et ce, d’ici 2050. Néanmoins, nous ne serons pas capables d’éviter de dangereux changements climatiques – une augmentation des températures de 2 degrés par rapport aux niveaux préindustriels – sans préserver les forêts du monde. Les forêts nous donnent une opportunité unique : elles peuvent faire partie de la solution au changement climatique comme du problème.

Les forêts, et notamment les forêts tropicales, sont en effet des éponges de dioxyde de carbone. À travers la photosynthèse, les arbres séquestrent des quantités significatives de dioxyde de carbone contenu dans l’atmosphère puisqu’ils stockent le C02 dans leurs racines, leurs troncs, leurs branches et leurs feuilles.

ForêtLorsqu’un arbre meurt et se décompose, le carbone qu’il a accumulé pendant toute sa vie est alors de nouveau relâché dans l’atmosphère. Quand des forêts sont brûlées pour les transformer en terre d’élevage ou de cultures, le processus est accéléré.

La perte globale des forêts contribue chaque année à hauteur de 12 à 15% de nos émissions de gaz à effet de serre. Pour comparaison, l’ensemble des trains, des avions et des voitures contribuent à environ 13,5% des émissions totales de gaz à effet de serre. Dans certains pays tropicaux (comme le Brésil ou l’Indonésie), les émissions générées par la déforestation, peuvent s’élever à 50% voire 70% - bien plus que toutes les autres sources d’émissions.

Bien sûr, les forêts ne font pas qu'absorber du dioxyde de carbone. Elles sont sources également d’eau potable, d’air propre, de biodiversité, de carburant, de médicaments, de bois et de lieux de spiritualité et de loisirs. Reste que quand les forêts disparaissent, ces produits et services sont aussi perdus. Cet effet prend toute son ampleur quand on sait que 1,4 milliard de personnes pauvres dans le monde dépendent des forêts pour se nourrir, s’habiller et faire vivre leurs familles. Selon l’Organisation des Nations-Unies pour l’alimentation et l’agriculture, nous perdons chaque année environ 13 millions d’hectares de forêts – ce qui représente la superficie du Nicaragua ou de l’Etat de la Louisiane.

Sans prime financière pour conserver leurs forêts anciennes, les gouvernements et les communautés pauvres sont amenés à convertir leurs forêts en terres agricoles ou à d’autres utilisations plus lucratives. Ces pressions ne feront que s’accroître à mesure que les pays riches en forêt utilisent leurs ressources naturelles pour soutenir leur croissance.

Rainforest Alliance accompagne les communautés locales pour adopter des pratiques durables et réaliser des bénéfices économiques tangibles à partir des biens et services provenant de la forêt, comme les exploitations forestières ou botaniques, mais aussi intangibles comme la séquestration de carbone.

Search form