CO2 Environnement obtient la validation pour son projet CarbonFix

31 juillet 2012

Premier projet CarbonFix à obtenir la validation en Amérique du Nord

Rainforest Alliance a validé un projet de reboisement de CO2 Environnement selon la norme CarbonFix. Le projet mené au Québec est le premier en Amérique du Nord à rencontrer les exigences rigoureuses de validation des projets de séquestration du carbone forestier, lesquels s’inscrivent dans la lutte internationale contre les changements climatiques. Le projet de CO2 Environnement vise à reboiser les terres dégradées afin d'obtenir des crédits de carbone.

Mené dans la grande région métropolitaine de Montréal, Canada, ce projet couvre une superficie totale de 109,6 hectares (270,8 acres) et a un potentiel de séquestration de 41 890 tCO2e, l'équivalent des émissions annuelles de 8 000 voitures compactes. Le projet met l'accent sur le reboisement des terres dégradées et inutilisées en zones urbaines, de même que la revalorisation des écosystèmes forestiers et la création d'espaces verts.

En tant qu’instigateurs du premier projet validé CarbonFix en Amérique du Nord, les responsables de CO2 Environnement font figure de pionniers dans la mise en œuvre d’un projet de reboisement urbain ayant pour objectif de vendre des crédits de carbone pour financer le coût du projet.

« CO2 Environnement a une approche simple et logique pour le reboisement, c’est à se demander pourquoi personne n'a fait cela auparavant », a déclaré Alexandre Boursier, Directeur de Rainforest Alliance au Canada. « Nous pouvons espérer voir plus de projets de ce genre dans un avenir proche.  C’est une bonne nouvelle pour la planète, la biodiversité et pour ceux qui soutiennent le marché volontaire des crédits de carbone ».

La norme CarbonFix est l’une des plus reconnues sur la scène internationale du marché du carbone forestier. Elle a été développée par CarbonFix, un organisme sans but lucratif, en collaboration avec plus de 60 organisations du monde entier, liées aux domaines de la foresterie et de l'aide au développement. Les organisations impliquées dans l’élaboration de la norme visent à promouvoir la gestion durable des forêts et à réduire les niveaux dioxyde de carbone, et ce, à l’échelle planétaire. Les projets qui répondent aux exigences de la norme CarbonFix sont socialement et écologiquement responsables.

« Nous sommes fiers d'avoir obtenu la première validation en Amérique du Nord pour le projet CarbonFix », a déclaré Pierre-Luc Lamontagne, vice-président et fondateur deCO2 Environnement. « Le choix d'une norme rigoureuse est une chose, mais d’obtenir la validation par la Rainforest Alliance est une réalisation dont nous sommes fiers et une étape importante pour l'avenir de notre entreprise ».

Selon Alexandre Boursier, la validation de ce projet selon les exigences de la norme CarbonFix prouve que de petits projets de reboisement peuvent être réalisables et démontre l’importance de forger des partenariats publics et privés pour créer des projets bénéfiques pour l'environnement. L’évaluation des projets de séquestration du carbone forestier par une tierce partie indépendante est essentielle pour établir la valeur des crédits de carbone et assurer la crédibilité des projets individuels, mais aussi de l’ensemble du marché. Rainforest Alliance effectue des audits de vérification de haute qualité, rigoureux et transparents pour des projets de foresterie et d'agroforesterie selon un large éventail de normes volontaires. En effet, Rainforest Alliance est accrédité par l'American National Standards Institute selon la norme ISO 14065:2007 en tant qu’organisme pouvant effectuer la validation ou la vérificationdes déclarations relatives aux gaz à effet de serre.

Search form