Premiers élevages bovins à obtenir la certification Rainforest Alliance

19 juin 2012

Un groupe de quatre fermes d'élevage bovin au Brésil vient d’obtenir la certification Rainforest Alliance en matière de  production bovine durable. Ce sont les premiers élevages certifiés Rainforest Alliance dans le monde. Les fermes, qui appartiennent toutes au groupe Fazenda São Marcelo Ltda, respectent un ensemble de critères rigoureux qui favorisent le bon traitement des animaux, la préservation des ressources naturelles ainsi que le respect des droits et le bien-être des travailleurs. Les critères ont été mis au point par le Réseau d'Agriculture Durable (SAN -- Sustainable Agriculture Network) pour répondre à la destruction massive des forêts tropicales provoquée par l’élevage bovin, IMAFLORA -- ONG brésilienne partenaire de Rainforest Alliance et membre du SAN -- en charge de la certification au Brésil.

“La conversion agricole pour l'élevage bovin est la principale cause de déforestation en Amazonie”, explique Tensie Whelan, présidente de Rainforest Allaince. “La réussite de Fazenda São Marcelo constitue un brillant exemple pour les éleveurs en Amérique Latine, en démontrant que l’élevage, la conservation de la vie sauvage et de l'environnement peuvent coexister.”

Situés dans l'état du Mato Grosso dans l'ouest brésilien, les fermes d’élevage bovin couvrent une superficie totale de 32 000 hectares dont 13 000 hectares de réserves en Amazonie. Cet espace protégé sert de zone tampon pour les forêts naturelles et sert de corridor migratoire pour de nombreuses espèces jusqu’à leur habitat naturel. Les pâturages gérés de manière responsable accueillent au total près de 60 000 têtes de bétail.

cattle

De plus, afin de protéger l'habitat naturel des espèces sauvages, les fermes certifiées assurent le bon traitement des animaux et procurent des pâturages arborés que l'ombre protège des hautes températures, du vent et de la pluie. La qualité sanitaire des fermes et les stations de vaccination contribuent à réduire le stress des animaux. En outre, sachant que l’élevage est responsable de 18% des émissions de gaz à effet de serre dans le monde, Fazenda São Marcelo nourrit ses troupeaux de composants naturels qui sont faciles à digérer pour réduire les émissions de méthane.

Fazenda Sao Marcelo se préoccupe aussi des bonnes conditions de vie des travailleurs et de leurs familles. Comme la plupart des travailleurs sont des hommes, leurs conjointes bénéficient de formations pour travailler dans l'artisanat et la cuisine artisanale, leur permettant ainsi d'avoir l'opportunité d'améliorer leur situation économique. Sur les quatre fermes certifiées, la plus rurale a créé une école privée pour 20 enfants résidents dans la ferme et Fazenda São Marcelo soutient aussi les écoles publiques situées près des autres fermes en finançant la formation d'enseignants pour améliorer l'éducation de 10 000 écoliers dans les communautés voisines.

Selon Arnaldo Eijsink, PDG de Grupo JD -- important producteur agricole et éleveur au Brésil -- les normes SAN soutiennent les valeurs de l'entreprise et son approche en matière de management, en l'aidant à ajouter de la valeur à ses produits, à devancer les tendances et à attirer les acheteurs. Grupo JD gère également des vignes certifiées Rainforest Alliance.

“La certification de Fazenda São Marcelo rompt avec le modèle type et montre que l'élevage bovin à grande échelle peut être géré tout en assurant une bonne gestion des pâturages, en traitant bien les animaux, en préservant une main d’œuvre de qualité et en respectant les travailleurs et leurs communautés,” souligne Luís Fernando Guedes Pinto, responsable de la certification agricole chez IMAFLORA, le représentant du SAN au Brésil.

IMAFLORA promeut le programme de certification d’élevage bovin au Brésil grâce à une collaboration avec d'autres ONG locales comme Amigos da Terra et Greenpeace Brésil, des agences gouvernementales et des ONG internationales telles que le WWF (World Wildlife Federation), “National Wildlife Federation” et “Nature Conservancy”, ainsi que la table ronde sur l'élevage responsable au Brésil (GTPS) et la table ronde mondiale sur le bœuf durable, aux États-Unis.  

En accord avec cette annonce, MARFRIG, l'un des plus grands abattoirs du Brésil, s'est engagé à s'approvisionner totalement auprès des éleveurs bovins durables de Fazenda São Marcelo. Les consommateurs brésiliens vont bientôt pouvoir acheter du bœuf certifié Rainforest Alliance dans les supermarchés CARREFOUR.

Search form