Pour les entreprises qui souhaitent travailler avec Rainforest Alliance, ou travaillant déjà avec nous, rendez-vous sur notre site web Business »

x

Rainforest Alliance renforce la lutte des producteurs de café contre le changement climatique

5 décembre 2011

El Platanillo au Guatemala est la première plantation à être vérifiée conformément au nouveau « module climat » de Rainforest Alliance. Le « module climat » est un ensemble de directives complétant la norme SAN.Il aide les agriculteurs à réduire la vulnérabilité de leur ferme aux effets du changement climatique et minimise les émissions de gaz à effet de serre tout en augmentant la séquestration du carbone.

“C'est une étape marquante et un outil innovant qui a le potentiel d’aider les producteurs de café du monde entier à s'adapter aux effets du changement climatique", explique Tensie Whelan présidente de Rainforest Alliance.

Le module a été développé par le Réseau d’Agriculture Durable (SAN – Sustainable Agriculture Network) en coopération avec l'Association guatémaltèque du café (ANACAFE), la Fondation interaméricaine pour la recherche tropicale (FIIT) et le négociant de café et de cacao suisso-belge EFICO.

Les producteurs de café sont confrontés à des defis importants en raison du changement climatique. Les sécheresses prolongées, des precipitations imprévisibles et des tempêtes tropicales constituent de graves menaces pour les cultures et les moyens de subsistance des agriculteurs. Dans plusieurs régions de production de café, les rendements des cultures sont en baisse en raison de ces dérèglements climatiques.

Dans le même temps, la demande mondiale de café est en constante augmentation, ce qui ajoute une pression supplémentaire sur les écosystèmes.

“Nous devons aider les agriculteurs à améliorer leurs pratiques agricoles, à préserver autant que restaurer les écosystèmes locaux. Les agriculteurs devraient être en mesure de subvenir à leurs besoins sans aggraver la déforestation ", explique Gianluca Gondolini, responsable de projet Agriculture Durable pour Rainforest Alliance en Amérique latine.

Le nouveau module climat est volontaire et complète la norme SAN existante à laquelle les agriculteurs doivent se conformer pour obtenir la certification Rainforest Alliance. La norme SAN  comprend plusieurs pratiques qui augmentent la résilience face aux changements climatiques comme la plantation d'arbres d'ombrage, la gestion des sols et la préservation des écosystèmes locaux. Le module climat permet aux agriculteurs de prendre des mesures supplémentaires pour se préparer aux impacts du changement climatique, tels que l’utilisation efficace de l’énergie, la constitution de stock de carbone dans l'environnement de l’exploitation agricole et le développement d'un plan d'urgence pour faire face aux phénomènes climatiques extrêmes.

Le SAN a mené une consultation publique sur le module climat, avec la participation de plus de 350 intervenants dans 41 pays. Des essais sur le terrain et des ateliers ont été organisés en Amérique latine, en Afrique et en Asie pour déterminer le potentiel du module quant à sa mise en œuvre dans les petites et les grandes plantations et dans différentes régions. Le projet a été financé par la Fondation Rockefeller, la Fondation de Zürich et la Fondation Efico.

Nous sommes heureux du grand intérêt que portent les torréfacteurs de café européens à ce projet. Plusieurs se sont engagés à acheter du café provenant de fermes qui respectent le module climat. Cette année, les récoltes de café de la ferme El Platanillo ont été achetées par Peeze Koffie aux Pays-Bas et Beyers Koffie Rombouts en Belgique ", explique Katrien Delaet, chef de projets durables chez Efico.

Notes à l’éditeur

À propos de Rainforest Alliance
Rainforest Alliance travaille avec les personnes qui dépendent de leurs terres pour leur subsistance. L’ONG les aide à transformer leurs pratiques de manière durable en agriculture, sylviculture ainsi que dans le secteur du tourisme. Des petites entreprises aux grandes multinationales, des coopératives communautaires aux consommateurs du monde entier, tous se joignent aux efforts de Rainforest Alliance pour augmenter l’offre de biens et de services « durables » sur les marchés dont la demande est en constante augmentation.

Le travail de Rainforest Alliance pour le programme « climat  café »

Rainforest Alliance travaille de trois façons pour aider les producteurs de café en vue d'atténuer et de s’adapter aux conséquences du changement climatique :

1.La marque de garantie Rainforest Alliance Certified TM
Les pratiques requises par la norme SAN contribuent à atténuer les conséquences du changement climatique dans les plantations et à leur adaptation :

  • ne pas convertir les zones boisées en terres agricoles, réduisant ainsi les émissions dues au déboisement ;
  • restaurer les écosystèmes naturels et la plantation d'arbres d'ombrage, capturant ainsi le CO2 de l'atmosphère, fournissant de l'ombre pour réduire la température localement et stabilisant les sols sur deux niveaux et sur des terrains en pente ;
  • réduire les déchets, diminuant ainsi les émissions provenant des déchets et les émissions de la production.

2. Le « module climat » de Rainforest Alliance
Le module climat est volontaire et favorise l'adoption de pratiques qui réduisent encore les émissions de gaz à effet de serre, augmentent la séquestration du carbone et renforcent la capacité des exploitations à s'adapter au changement climatique. Les agriculteurs qui atteignent les critères du module climat sont en mesure :

  • d’évaluer les risques posés par le changement climatique dans leurs exploitations et pour les communautés locales ;
  • d’analyser leurs pratiques pour quantifier et réduire les émissions de gaz à effet de serre générées par la croissance des activités de récolte et de transformation ;
  • d’augmenter les niveaux de carbone stocké dans les plantations à travers la restauration des terres dégradées, la reforestation et la conservation des sols de meilleur qualité ;
  • de mieux s'adapter aux saisons de croissance altérée et à d'autres phénomènes résultant des effets du changement climatique.

3. Crédits carbone provenant de plantations certifiées Rainforest Alliance

Développer un projet de reforestation qui vise à générer des crédits carbone pour les agriculteurs. En surveillant le carbone supplémentaire séquestré dans une ferme, à travers par exemple la plantation d'arbres et aussi la gestion améliorée du sol, les agriculteurs sont capables de vendre des crédits carbone. Constituant ainsi une nouvelle source de revenus pour les paysans en donnant une valeur financière directe sur les écosystèmes restaurés. Le projet est développé en collaboration avec Oaxacan organization Unidad Ecológica para el Sector Café Oaxaqueño (UNECAFE). Un groupe de plus de 400 petits producteurs de café dans la région côtière de Oaxaca au Mexique participent au projet.

À propos des partenaires du « module climat »

EFICO est un négociant en café vert et cacao suisso-belge. L’entreprise, fondée en 1926, possède des bureaux en Belgique, en Allemagne, en Suisse, au Brésil et en Ethiopie. Elle propose à ses fournisseurs et ses 450 clients de l'industrie du café et du cacao, des services aux normes les plus élevées : qualité et sécurité alimentaire, traçabilité et durabilité.

L'Alliance nationale du café du Guatemala, ANACAFE, est un établissement public créé par la loi Café décrétée par le Congrès du Guatemala en 1960. Afin de respecter leurs objectifs, ils ont mis sur pied une équipe de chercheurs et de conseillers techniques, qui ont développé des technologies selon les besoins du pays en vue d'améliorer les niveaux de productivité et de compétitivité, ainsi que la promotion du café du Guatemala à la fois aux niveaux national et international.

FIIT est un groupe de conservation de la nature du Guatemala et est membre du SAN (Sustainable Agriculture Network - Réseau d’Agriculture Durable). FIIT a fourni une assistance technique pour développer le module climat et a été en charge des premiers audits au Guatemala.

À propos du SAN (Sustainable Agriculture Network - Réseau d’Agriculture Durable)

Le Réseau d'Agriculture Durable, SAN, est une alliance d’une dizaine d’ONG de conservation de la nature d’Amérique latine et d’Inde. La norme SAN porte sur la gestion environnementale, sociale et agronomique des exploitations agricoles. La norme est basée sur dix principes :

  1. Système de gestion sociale et environnementale
  2. Conservation des écosystèmes
  3. Protection de la faune
  4. Conservation de l'eau
  5. Traitement et bonnes conditions de travail
  6. Santé et sécurité au travail
  7. Relations communautaires
  8. Gestion intégrée des cultures
  9. Gestion et conservation des sols
  10. Gestion intégrée des déchets

À propos du changement climatique et de l'agriculture

Selon le Groupe d'experts intergouvernemental sur le changement climatique (GIEC), l'agriculture est l'une des principales causes du changement climatique, responsable de 14% des émissions de GES, principalement en raison de l'érosion des sols, des mauvaises pratiques d'irrigation, de l'utilisation incontrôlée d'engrais et d’autres produits agrochimiques, de la combustion de la biomasse et de l'élevage. Lorsqu’on prend en compte la déforestation due à l'expansion des terres agricoles, l'agriculture est estimée à environ 30% des émissions totales de GES au niveau mondial.

À propos de El Platanillo

El Platanillo, situé à San Marcos, au sud-ouest du Guatemala, est la première plantation de café dans le monde à être auditée selon le module climat de la norme SAN. El Platanillo est une plantation de café d’ombre d'environ 347 hectares.

Search form