Gucci devient éco-responsable : une nouvelle ligne de sacs à main en cuir provenant d’élevages vérifiés Rainforest Alliance

4 mars 2013

Une étape majeure dans l’industrie de la mode est franchie aujourd’hui : pour la première fois, un grand créateur utilise du cuir provenant de fermes vérifiées Rainforest Alliance.

En collaboration avec Gucci, la célèbre maison de couture italienne et Livia Firth, créatrice de « The Green Carpet Challenge », une nouvelle ligne de sacs à main associe glamour et éthique pour mieux faire connaître la filière éco-responsable. Les sacs sont fabriqués avec du cuir en provenance d’élevages d’Amazonie au Brésil, ayant obtenu le label Rainforest Alliance.

Gucci devient éco-responsable

« La conversion agricole pour l'élevage bovin est la principale cause de déforestation en Amazonie » explique Sabrina Vigilante, directrice des Initiatives Stratégiques chez Rainforest Alliance. « La nouvelle ligne de Gucci donne un exemple brillant au sein de l’industrie de la mode en montrant que le cuir peut être produit tout en ayant des impacts positifs pour l’environnement, les agriculteurs et leurs communautés, et sans mauvais traitement des animaux.»

Le cuir utilisé pour cette nouvelle ligne de sacs Gucci provient des fermes d’élevage bovin Fazendas São Marcelo Ltda., un groupe de quatre fermes situées dans l’état du Mato Grosso dans l’ouest brésilien dont la superficie couvre 32 000 hectares, incluant une réserve de 13 000 hectares en Amazonie. La certification a permis de réduire la déforestation, de protéger les habitats naturels de la faune sauvage, d’assurer le bon traitement des animaux et de bonnes conditions de travail aux ouvriers.

« Cette nouvelle ligne de sacs Gucci pour le Green Carpet Challenge permet de relier les consommateurs aux problématiques de la préservation des forêts tropicales et des bonnes pratiques d’élevage bovin au Brésil » explique Mauricio Voivodic, directeur de la certification agricole chez Imaflora, l’ONG partenaire de Rainforest Alliance au Brésil qui a effectué les audits. « C’est une étape très importante qui démontre qu’une filière responsable est possible dans le secteur de l’élevage bovin. »

« La majorité des zones déforestées au Brésil sont utilisées pour l’élevage bovin » affirme Nathalie Walker de la National Wildlife Federation, l’ONG qui a conceptualisé cette collaboration et a vérifié toute la chaîne de production des sacs. « Sans motivations pour protéger les forêts, la conservation des forêts sur le long terme ne peut pas être assurée. La certification peut offrir un avantage aux éleveurs de bétail et peut encourager la protection des forêts et l’amélioration de la gestion des terres d’élevages. »

La nouvelle collection de sacs Gucci pour le Green Carpet Challenge est proposée dans une sélection de boutiques phares Gucci dans le monde et sur la boutique en ligne Gucci.com aux États-Unis et en Europe. Cette annonce reflète la demande croissante des consommateurs pour une traçabilité et une éco-responsabilité. Selon John Gerzema et Michael D’Antonio dans « Spend Shift », le best-seller du Wall Street Journal, 71% des consommateurs américains alignent maintenant leurs achats avec leurs valeurs. Ces sacs à main sont également les premiers articles marqués du Green Carpet Challenge Brand Mark.

« Notre nouvelle ligne de sacs éco-responsables répond à la demande en éco-responsabilité des consommateurs, tout en correspondant parfaitement au style exigeant de Gucci », commente Rossella Ravagli, directrice de la Responsabilité Sociale de l’Entreprise et de la Responsabilité Environnementale chez Gucci. « Ce lancement prouve que l’industrie de la mode peut être une force positive qui traite directement un problème environnemental fondamental. »