Pour les entreprises qui souhaitent travailler avec Rainforest Alliance, ou travaillant déjà avec nous, rendez-vous sur notre site web Business »

x

Des milliers d'agriculteurs kenyans sont les premiers petits producteurs de thé à recevoir une certification de groupe Rainforest Alliance

2 décembre 2009

Un peu plus de 12 500 petits producteurs de thé constituent à ce jour le premier groupe à avoir obtenu la certification Rainforest Alliance, annonce aujourd'hui l'organisation internationale de protection de l'environnement. La certification de groupe est administrée par Momul Factory Ltd, qui fait partie de l'Agence Kenyane de Développement du Thé (KTDA) et qui s'approvisionne en feuilles de thé fraîches auprès des agriculteurs grâce à un réseau de centre de ramassage.

Jusqu'à présent le travail de Rainforest Alliance au Kenya s'était concentré sur les grandes plantations. En développant un processus de certification de groupe efficace et néanmoins rigoureux, l'ONG a pu toucher un grand nombre de petits producteurs, couvrant chacun une superficie d'environ 3 000 mètres carrés et leur apporter les bénéfices environnementaux, sociaux et économiques de la certification Rainforest Alliance.

Lors de son discours de présentation sur la certification, Marc Monsarrat, directeur de Rainforest Alliance pour l'Afrique de l'Est et l'Asie du Sud a déclaré « qu'il s'agit du plus grand groupe ayant été certifié par un système de certification. C'est un véritable accomplissement pour l'industrie du thé au Kenya. Cette certification signifie que ces petits producteurs auront un meilleur accès aux marchés internationaux et dans beaucoup de cas des terres plus productives.»

Thé

Les 12 511 membres du groupe remplissent les conditions requises par les normes du Réseau d'Agriculture Durable (SAN) permettant d'obtenir la certification Rainforest Alliance de leurs terres, néanmoins déjà bien gérées. Chaque plantation doit prendre en compte un ensemble de critères environnementaux et sociaux. Elles doivent mettre en place un système de gestion permettant la préservation des écosystèmes, le respect des droits et de la sécurité des travailleurs, l'accès à des logements décents et l'obligation de fournir des salaires et des contrats légaux, la protection de la faune et de la flore, la préservation de l'eau et des sols, la réduction des produits agrochimiques.

Malgré la taille et la spécificité de cette certification de groupe, le même processus rigoureux a été appliqué pour garantir le respect des normes de certification du SAN. Les producteurs ont acquis les connaissances nécessaires sur les normes du SAN grâce à une formation en alternance à la fois sur le terrain et lors de cours théoriques intensifs. Ils se sont appliqués à introduire les changements indispensables dans leurs plantations pour qu'elles soient conformes, allant même souvent au-delà des exigences de la plupart des systèmes de certification.

L'une des exigences de la certification les plus difficiles à respecter pour les agriculteurs est de garantir l'utilisation de moyens de protection pour l'usage de produits chimiques, même si ce genre de produit n'est pas appliqué sur les arbres à thé. En créant une institution de microcrédit appelée Fedher, la KTDA a pu attribuer un prêt à un faible taux á chaque agriculteur afin qu'ils puissent se doter d'équipements de protection individuelle. Greenland Fedher continuera de permettre aux agriculteurs d'accéder à des financements pour d'autres investissements agricoles.

En recevant le label « Rainforest Alliance Certified™ », Alfrick Sang, responsable du service Clientèle de Momul Factory a déclaré : "Nous sommes tellement heureux aujourd'hui. La certification a déjà apporté des avantages certains aux agriculteurs en assurant qu'ils soient correctement protégés. Dans le futur, nous aurons également un avantage concurrentiel sur d'autres agriculteurs étant donné que nous sommes les premiers à avoir obtenu cette certification."

Momul Factory transforme les feuilles de thé fraîchement cueillies par les agriculteurs en thé noir, prêt pour l'exportation, le mélange de thé et l'emballage. L'usine fait partie de la KTDA, qui regroupe environ 53 000 petits producteurs possédant chacun des plantations de thé d'une superficie d'environ 3 000 mètres carrés. Le Kenya produit en moyenne 320 000 tonnes de thé, c'est le plus grand exportateur de thé au monde. La KTDA représente à elle seule 60% de la production de thé du pays.

Grâce à la certification Rainforest Alliance, l'usine compte déjà un acheteur de poids : le géant Unilever s'est engagé à s'approvisionner dans des plantations certifiées Rainforest Alliance pour l'ensemble de ses thés vendus en sachet d'ici 2015.

Search form