Rendements et revenus : Nos impacts

L’approche de Rainforest Alliance pour la conservation de la nature repose sur l’idée que la viabilité économique est un élément essentiel de l'équation du développement durable. Si une entreprise ne peut se maintenir à flot financièrement, il n’y a aucune chance qu’elle puisse produire des bénéfices environnementaux et sociaux sur le long terme. C’est pourquoi les normes que nous développons en collaboration avec nos partenaires mettent l’accent sur les critères économiques autant que sur les facteurs environnementaux et sociaux.

Ensemble, nous avons fixé la barre très haut, dans le but ultime de veiller à ce que les entreprises basées sur les ressources que nous certifions soient durables dans tous les sens du terme.

La certification augmente les rendements et les revenus sur les plantations de café et de cacao

  • Selon une étude (en anglais) de 2012 que nous avons commissionnée, les plantations de cacao vérifiées Rainforest Alliance en Côte d’Ivoire produisent 40 pour cent de cacao par acre en plus que les plantations non certifiées. L’augmentation de production n’est pas liée à des dépenses plus élevées (telles que l’embauche de travailleurs supplémentaires), ce qui indique que les gains de productivité sont dus à une plus grande efficacité. Le revenu net des plantations certifiées a également augmenté d’un facteur proche de quatre.

  • Les plantations de café du Salvador qui se préparaient à la certification Rainforest Alliance et recevaient une assistance technique ont augmenté leurs récoltes en moyenne de 89 pour cent (étude en anglais) par rapport à l’année précédente (contre une augmentation de 25 pour cent dans les plantations non certifiées). Les revenus nets ont également augmenté beaucoup plus rapidement dans les fermes certifiées.
  • Dans une étude portant sur plus de 300 plantations de café du Nicaragua (en anglais) certifiées par divers programmes, les plantations vérifiées Rainforest Alliance possèdent des rendements de 20 à 40 pour cent supérieurs à ceux des plantations certifiées selon d’autres systèmes. En moyenne, elles produisent des grains de café de meilleure qualité et obtiennent des prix de vente plus élevés, permettant ainsi aux agriculteurs de réinvestir dans leurs entreprises.

Avantages compétitifs pour les exploitations forestières certifiées durables

  • Alors que certains marchés de bois non certifiés et de produits en bois régressent, le marché du bois certifié lui s’est développé. Dans l’Union Européenne, où la demande en bois tropical scié a chuté en moyenne de 13 pour cent par an entre 2005 et 2010, les parts de marché du bois scié certifié FSC en Europe de l’Ouest a progressé de manière significative au cours de la même période1. Aux Etats-Unis, la tendance à la construction écologique a alimenté la demande en produits certifiés.
  • Les forêts d’Etat de Pennsylvanie sont certifiées FSC/Rainforest Alliance depuis 1998. analyse des records de ventes de l’Etat (en anglais) a démontré que le bois certifié vendu aux acheteurs de Chaînes d’Approvisionnement certifiées FSC (en anglais) a rapporté à la Pennsylvanie un total de 7,7 millions de dollars USD, plus que si l’Etat avait vendu son bois à des acheteurs non certifiés.

Meilleure qualité et plus grande rentabilité pour les coopératives forestières d'Amérique latine

  • Dans la Réserve de la Biosphère du Río Plátano en Honduras, Rainforest Alliance et ses partenaires locaux ont travaillé avec 12 coopératives forestières communautaires pour fournir une assistance technique, des formations et l’accès à de nouveaux marchés. Une étude de 2010 a conclu (en anglais) que même si le volume de leur production n'a augmenté que de 33 pour cent, leur revenu a augmenté de 128 pour cent, principalement en raison de l'amélioration de la qualité du bois de sciage.
  • Après avoir reçu une assistance technique de la part de Rainforest Alliance et des partenaires locaux, un groupe d’entreprises forestières communautaires au sein de la Réserve de la Biosphère Maya au Guatemala a triplé son chiffre d’affaires (en anglais) en vendant des terrasses, des planchers et des parties de guitare au lieu de vendre du bois de construction scié grossièrement. Bien que le volume de produit ait augmenté de juste cinq pour cent au total, les revenus du groupe ont plus que doublé, et plus de 400 emplois permanents ont été créés annuellement. La croissance a bénéficié à plus de 10 500 personnes directement et à 70 000 personnes indirectement.
  • Au Mexique, une entreprise forestière communautaire de San Bernadino de Milpillas Chico perdait de l’argent jusqu’à ce qu’elle commence à recevoir une assistance technique de la part de Rainforest Alliance. L’entreprise a généré ensuite un profit de 1,7 million de dollars USD (en anglais) en juste trois ans et a attiré 1,1 million de dollars USD en investissements, qu’elle a principalement utilisé pour l’équipement et la formation technique qui ont amélioré les pratiques forestières. Les coûts de production ont baissé, la production de la scierie a augmenté, la qualité s’est améliorée et 15 nouveaux emplois ont été créés.

Les bénéfices économiques de nos actions

  1. CBI: Ministry of Foreign Affairs of the Netherlands, “Promising EU Markets for FSC-certified Tropical Sawn Wood,” 2011, www.cbi.eu/?pag=85&doc=7078&typ=mid_document