Cours d’eau -- Nos impacts

Quand les chemins forestiers sont construits et les arbres sont abattus, les sols peuvent s’éroder et finir dans les cours d’eau avoisinants. De même, les eaux de ruissellement provenant des exploitations agricoles (contenant des fertilisants et du fumier) peuvent polluer les sources d’eau locales et créer des zones mortes sur des centaines de kilomètres de cours d’eau. En revanche, les zones tampons au bord des cours d’eau, où les arbres et la végétation sont plantés ou laissés à une croissance naturelle, peuvent réduire la pollution et le ruissellement, protéger la qualité de l’eau, procurer de l’ombre pour le contrôle de la température et aider à conserver la biodiversité aquatique.

Les exploitations agricoles et forestières durables et les entreprises de tourisme responsables gèrent non seulement les zones tampons sur leurs propriétés mais traitent également les eaux usées et mettent en place des pratiques de conservation de l’eau et d’autres mesures de protection, ce qui prouve que les cours d’eau non pollués peuvent coexister avec un environnement qui est exploité de manière durable et économiquement viable.

Les exploitations agricoles certifiées minimisent l’érosion et préservent les cours d’eau

  • Une étude de 2012 (étude en anglais) sur les plantations de cacao en Côte d’Ivoire a montré que les plantations certifiées mettaient en œuvre davantage de mesures de protection de l’eau que les plantations non certifiées. Lors des vérifications sur les cours d’eau dans les plantations certifiées, ces plantations présentaient systématiquement moins de signes d’érosion que dans les plantations non certifiées.
  • En Colombie, les plantations de café vérifiées Rainforest Alliance obtiennent des notes plus élevées de façon significative que les plantations non certifiées concernant l’indice de santé des cours d’eau.1 Ces plantations présentent des niveaux plus élevés d’oxygène dissout et un plus grand nombre de macro invertébrés sensibles tels que les éphémères, les plécoptères et les trichoptères, des espèces dont la présence indique l’état de santé de l’écosystème.

Les entreprises de tourisme responsable conservent et protègent l’eau

  • Dans la région de Sarapiquí, au Costa Rica, les hôtels qui travaillent avec Rainforest Alliance ont préservé l’eau et évité la contamination des cours d’eau (étude en anglais) en installant des jauges pour mesurer la consommation d’eau, en utilisant des savons sans parfum et biodégradables et/ou en utilisant des digesteurs anaérobies pour éliminer le ruissellement vers les cours d’eau.
  • Une étude indépendante (étude en anglais) sur des hôtels d’Amérique latine a montré que 71 pour cent d’entre eux ont diminué leur consommation d’eau après avoir mis en place des bonnes pratiques recommandées par Rainforest Alliance.

Les bénéfices environnementaux de nos actions

  1. David Hughell and Deanna Newsom, Impacts of Rainforest Alliance Certified Coffee farms in Colombia, draft document, 2012.