Pour les entreprises qui souhaitent travailler avec Rainforest Alliance, ou travaillant déjà avec nous, rendez-vous sur notre site web Business »

x

Élever la barre des normes de développement durable

21 septembre 2016

Le Réseau d’Agriculture Durable (Sustainable Agriculture Network ou SAN), constitué de plusieurs ONG, annonce la mise à jour de la norme de certification SAN en mettant l'accent sur l'agriculture intelligente face au climat, la lutte contre la déforestation et l’amélioration continue des exploitations agricoles.

Le Réseau d'Agriculture Durable (SAN) et Rainforest Alliance annoncent aujourd'hui la nouvelle édition de la norme de certification SAN qui a été révisée, intégrant les meilleures pratiques et les dernières innovations existantes en matière d’agriculture durable. Construite autour des principes directeurs d’une bonne planification et gestion agricole, de la protection de la biodiversité et des ressources naturelles, de l’amélioration des moyens de subsistance, la norme SAN 2017 est conçue pour permettre à davantage de producteurs de se lancer sur le chemin d’une agriculture durable et de progrès continus.

La norme SAN 2017 vise à soutenir les agriculteurs en développant des moyens de subsistance durables, en améliorant la productivité agricole et en devenant plus résistants aux changements climatiques. Les changements de la norme portent notamment sur les éléments suivants :

  • Les pratiques agricoles intelligentes face au climat sont intégrées dans la norme pour aider les agriculteurs à faire face aux risques des changements climatiques. En mettant l'accent sur la conservation des sols, l’utilisation efficace des ressources en eau et la préservation et la restauration des écosystèmes naturels, les agriculteurs peuvent réduire les effets négatifs des phénomènes météorologiques extrêmes ou erratiques (en particulier, les précipitations irrégulières, les variations de températures, l’augmentation des attaques de ravageurs et maladies). Ces mêmes pratiques contribuent également à réduire les émissions de gaz à effet de serre de l'agriculture.
  • Un objectif clé de la norme SAN 2017 est de réduire la conversion des forêts pour l’agriculture, principale cause de déforestation, en particulier dans les régions tropicales. La protection des forêts est obligatoire pour les fermes certifiées Rainforest Alliance. La norme interdit la conversion des écosystèmes naturels après 2014, protégeant les forêts primaires et secondaires, ainsi que les écosystèmes tels que les zones humides et les prairies naturelles. En outre, aucune destruction des écosystèmes désignés comme « à haute valeur de conservation » ne peut avoir eu lieu après novembre 2005.
  • Une innovation importante dans la norme SAN 2017 est son « cadre d'amélioration continue ». Ce cadre définit trois niveaux de performance et nécessite des investissements et des améliorations assortis de délais concernant la qualité de l'eau, la gestion des déchets, la conservation des sols, les conditions de travail, des salaires décents, et d’autres éléments clés du développement durable.
  • Des exigences plus strictes liées aux questions des droits de l'homme portent sur le logement, les installations sanitaires et la sécurité des travailleurs, ainsi que sur les problématiques homme-femme et le travail des enfants. La norme SAN 2017 comprend également comme critère obligatoire pour les exploitations agricoles d’avoir des moyens efficaces permettant aux employés de porter plainte et déposer des griefs.
  • La norme SAN 2017 comprend un cadre sensiblement plus rigoureux pour la gestion intégrée des ravageurs et l'utilisation sans risques des pesticides. Les listes SAN 2017 pour la gestion des pesticides interdisent l'utilisation de 150 substances en alignement avec les paramètres de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et l'Organisation pour l'alimentation et l'agriculture des Nations Unies (FAO). Ce document comprend également 170 substances supplémentaires qui ne sont autorisées que sous contrôle rigoureux afin de réduire les impacts négatifs sur la santé humaine, la vie aquatique et les espèces animales, y compris les pollinisateurs. Ces 170 substances ne peuvent être appliquées que dans des conditions de sécurité strictes définies dans la norme, telles que la restriction des fumigations aériennes afin d'éviter la contamination des écosystèmes naturels et pour protéger les travailleurs et les personnes en présence.

Rainforest Alliance a contribué à organiser le Réseau d’Agriculture Durable SAN en 1998. Au cours de son histoire commune, le SAN et Rainforest Alliance ont certifié plus d'un million de petites, moyennes et grandes exploitations et coopératives agricoles. Aujourd'hui, environ 3,5 millions d'hectares de terres agricoles sont certifiées, avec plus de 100 cultures différentes dans 42 pays.

« J’ai toujours pensé que pour protéger les forêts de la planète, nous devons renforcer notre engagement à travailler avec les agriculteurs du monde entier », a déclaré Nigel Sizer, le président récemment nommé de Rainforest Alliance. « La norme SAN 2017 honore cet engagement. Cette norme vise à faire progresser notre travail en agriculture intelligente face au climat et aussi notre mission de conserver les forêts et maintenir les communautés prospères ».

La norme SAN 2017 est le résultat d'un profond processus de révision impliquant de multiples parties prenantes : les agriculteurs, ONG, entreprises, experts scientifiques et techniques, une série de consultations publiques et d’essais sur le terrain dans des régions clés. La nouvelle norme a été élaborée selon le Code de bonnes pratiques pour l'établissement de normes environnementales et sociales de l'Alliance ISEAL, l'association mondiale des normes de développement durable dont la mission est de renforcer les normes de durabilité pour le bénéfice des personnes et de l'environnement.

André de Freitas, directeur exécutif du SAN a déclaré : « L'un des aspects les plus passionnants de la norme SAN 2017 est qu’elle allie un ambitieux et très haut niveau d’exigence en matière des droits de l’homme, de l'environnement et des problématiques de production à une approche de mise en oeuvre échelonnée, conçue pour être accessible à de nombreux agriculteurs dans le monde qui se situent encore aux premières étapes de leur chemin vers un développement durable ».

La norme SAN 2017 est disponible dès à présent sur www.san.ag et entrera en vigueur à partir du 1er juillet 2017.

Search form