Construire un pont entre les promesses de non déforestation et la réalisation de bénéfices durables pour les forêts, les populations et la planète.

18 mai 2015

Dans ce nouveau document intitulé Enrayer la déforestation et parvenir à un développement durable Rainforest Alliance fait une déclaration de sa position quant à une récente vague d’engagements de « non déforestation » de la part d’entreprises. Rainforest Alliance affirme que cette tendance pour la « non déforestation » est un développement passionnant, mais qui a besoin d’être défini, encadré et vérifiable pour permettre d’apporter des bénéfices durables aux forêts, aux populations et à la planète.

Un nombre croissant d'entreprises qui s’approvisionnent en produits agricoles et forestiers annoncent qu'elles vont éliminer la déforestation de leurs chaînes d'approvisionnement, à travers des déclarations individuelles, et / ou en se joignant à des engagements collectifs tels que la « Déclaration de New York sur les Forêts » ou le Consumer Goods Forum.

Bien que ces annonces soient bienvenues, Rainforest Alliance souligne dans sa déclaration de position que la lutte contre la déforestation est un problème complexe qui nécessite des solutions à long terme et implique de nombreuses questions de développement durable liées entre elles : par exemple, les écosystèmes non forestiers, les ressources en eau, les moyens de subsistance des communautés locales et les droits des travailleurs. Beaucoup d’engagements de non déforestation, qui échappent généralement au secteur public, peuvent être guidés par des normes de certification de tierces parties indépendantes, comme la norme FSC (Forest Stewardship Council).

« La tendance qui s’observe concernant les engagements de non déforestation est précieuse et passionnante » a déclaré Tensie Whelan, présidente de Rainforest Alliance. « Mais nous ne disposons pas encore d'un cadre défini pour la réalisation de cet objectif important, en réalité. La non déforestation ne signifie pas d’arrêter de couper les arbres, comme pourraient l’interpréter les consommateurs. Un grand slogan ne correspond pas à une grande stratégie pour le changement. Une définition, une mise en œuvre et une évaluation des engagements de non déforestation sont essentiels pour que la société puisse juger si les entreprises et les gouvernements ralentissent effectivement la déforestation ».

Dans la déclaration sur notre position, nous identifions cinq piliers de réussite pour construire un pont à partir de déclarations sur les droits à la déforestation visant des bénéfices à long terme pour les forêts, les populations locales et un développement durable. Ces cinq piliers comprennent : une clarification de la définition du concept de « non déforestation » qui soit rigoureuse et réaliste ; une réponse aux autres risques critiques et aux impacts de production des matières premières ; l’amélioration de la productivité et une gestion efficace des cultures existantes ; une gestion efficace des forêts et des autres ressources naturelles ; et la restauration des terres dégradées pour les rendre saines et productives.

Vous pouvez télécharger la déclaration sur la position de Rainforest Alliance ici.

Search form