Climat

Quels sont les enjeux?

Sécheresses. Inondations. Saisons de culture plus courtes. Insécurité économique. Famine. Pour les agriculteurs et les communautés forestières dans le monde, le changement climatique pose des défis considérables et impacte de façon disproportionnée les communautés rurales pauvres qui dépendent de la terre pour vivre. Dans le monde actuel hyper connecté, lutter contre le changement climatique et développer une résilience face à ses impacts est urgent pour nous tous.

Forêts, agriculture et climat

Presque un quart des émissions de gaz à effet de serre anthropiques provient de l’agriculture, de l’exploitation forestière et d’autres utilisations des terres, dont les
principaux coupables sont la déforestation et la dégradation des forêts, ainsi que le bétail, la mauvaise gestion des sols et l’application d’engrais. L’agriculture cause environ 75 pourcent de la déforestation.

*Photo credit: Mohsin Kazmi

Notre travail concernant le climat

Rainforest Alliance travaille depuis longtemps à la conservation des forêts tropicales (une défense vitale contre le changement climatique) en partenariat avec les communautés forestières pour l’amélioration des pratiques de gestion des terres. Nous formons également les agriculteurs aux méthodes d’agriculture intelligentes face au climat en les aidant à s’adapter aux impacts actuels du climat et à se préparer aux futurs défis. Tout notre travail se concentre sur la protection des forêts et des terres par des moyens qui renforcent les moyens de subsistance locaux.

Solutions naturelles pour le climat

Rainforest Alliance se concentre sur les solutions naturelles pour le climat telles que la conservation des forêts, la restauration des forêts et l’amélioration de la gestion
des terres de manière à augmenter le stockage du carbone,
à éviter les émissions de gaz à effet de serre et à développer une résilience face aux conditions météorologiques changeantes. Les solutions naturelles pour le climat sont extrêmement rentables et ne nécessitent pas d’inventer ou d’améliorer de nouvelles technologies.

Notre impact

La recherche montre que les agriculteurs certifiés mettent en œuvre plus de pratiques durables qui les aident à s’adapter et à se préparer aux impacts du climat. Ces pratiques peuvent améliorer la qualité des sols, conserver l’eau et augmenter la végétation autochtone et le stockage du carbone, tout en augmentant la productivité des exploitations agricoles existantes.

Plus d’arbres et de couverture végétale signifient plus de carbone stocké

150 tonnes de carbone* par hectare sont stockées dans les arbres dans les plantations de café certifiées Rainforest
Alliance au Nicaragua, comparées aux 82 tonnes par hectare
sur les exploitations agricoles non certifiées. Ces plantations
de café au Nicaragua se vantent d’une surface terrière élevée, ce qui signifie qu’il y a un nombre considérable de grands et vieux arbres, de même qu’un fort pourcentage de couverture végétale, qui en fin de compte augmentent le stockage du carbone. La couverture végétale fournit également des habitats pour la faune sauvage et aide à contrôler l’érosion des sols.

(*De : Haggar, J., G. Soto, F. Casanoves, and E. de Melo Virginio (2017). Environmental-economic benefits and trade-offs on sustainably certified coffee farms. Ecological Indicators, 79: 330-337.)

Des arbres d’ombrage pour la résilience face au climat

Il y a 20 arbres d’ombrage par hectare* dans les plantations
de cacao certifiées Rainforest Alliance au Ghana, comparés
à 4-5 arbres d’ombrage par hectare dans les exploitations agricoles non certifiées. Certains produits agricoles comme le cacao et le café poussent merveilleusement bien sous l’ombre d’arbres plus grands, ce qui est un point clé pour l’agriculture intelligente face au climat, en partie parce qu’ils aident à stabiliser la température et l’humidité. Ces exploitations agricoles certifiées au Ghana ont augmenté le nombre d’arbres autochtones sur une période de cinq ans pour atteindre 40 pourcent de couvert d’ombrage, alors que leurs homologues non certifiés avaient tendance à supprimer les arbres.

(*De : Fenger NA, Bosselmann AS, Asare R, de Neergaard A. (2017). The impact of certification on the natural and financial capitals of Ghanaian cocoa farmers. Agroecology and Sustainable Food Systems 41(2), 143-166. DOI: 10.1080/21683565.2016.1258606.)

Search form